La Route du Diable 2020

Une épreuve d'un format inhabituel, organisée par Pascal Bride et le Cyclo Club Kingersheim  https://www.bridoubikedudiable.fr/

Un départ de Valence,

   - 2 parcours, en autonomie totale, sans assistance:

        - 739 km, arrivée Cressia (la ferme de Pascal Bride, dans le Révermont, à 15km de Cuiseaux), 11 300m D+, delai max 67h

        - 1424 km, arrivée au club-house du CCK à Kingersheim (proche de Mulhouse), 22 700m D+, délai max 130h

   - 2 modes

       - Course avec balise GPS

       - Randonnée avec photos des points de contrôle

 

Ayant goûté à la longue distance en 2015 avec Paris-Brest-Paris, et n'ayant pu participer à l'édition 2019, j'ai choisi de me relancer sur la version longue de la route du diable, en mode randonnée bien sûr, l'objectif étant simplement de finir dans les délais.

image%2812%29.png         image%2813%29.png

Le confinement du à la pandémie Covid-19 avait sérieusement réduit le volume d'entrainement (je ne suis pas capable de passser les heures nécessaires sur mon home-trainer), j'avais donc quelques inquiétudes quant à ma capacité d'aller au bout des 1424km.

Après un départ assez facile, vent dans le dos pendant 300 km, mais pas très rapide, une motivation un peu en berne vers les 400km, je me suis retrouvé avec 2 autres participants roulant de la même façon que moi, et nous avons décidé de continuer et de terminer ensemble. La motivation revenue, nous avons pu profiter du parcours splendide, faire face à des casses matérielles avec le sourire (ou presque!) et arriver dans les délais, avec 2h30 de marge... Les tous premiers étaient évidemment arrivés depuis 2 jours, mais comme sur 50 partants il y a eu malgré tout 17 abandons, j'étais quand même heureux comme un gamin d'avoir rempli mon contrat. Pour une première dans la longue distance sans assistance, c'était réussi!

Une deuxième édition sur les mêmes principes est prévue en 2021, je pense m'y inscrire. Si d'autres cyclos du CCL sont intéressés...


Commentaires

Patricia Rosata le lundi 27 juillet à 20:53
Un grand bravo Nicolas, sacrée performance réalisée effectivement en toute modestie, respect
Yves Derruaz le lundi 27 juillet à 18:00

Bravo.

Guy Martin le dimanche 26 juillet à 10:55

Félicitations pour cette vraie performance réalisée en toute discrétion et modestie.

Il faut beaucoup de volonté, courage et abnégation pour réussir un tel défi !

On comprend mieux pourquoi ta roue est dure à tenir !

Maxime Goujon le dimanche 26 juillet à 09:35

félicitation belle performance,il fallait une sacré dose de motivation et surtout une forme physique à la hauteur; cela mérite un grand respect d'avoir relevé un défi aussi dure.

Max

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.